Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Bienvenue chez nous » Pays du lin

Pays du lin…

Cultivé pour l’artisanat domestique (trousseaux des filles à marier) dès le XIIIème siècle en Haute Normandie, le lin trouve en Pays de Caux des conditions idéales de culture pour cette plante exigeante : climat humide et qualité des sols. Notre région est la première productrice de lin.

Une plante aux multiples usages

Dans le lin, tout est bon !
Les fibres les plus longues seront réservées pour le tissu. Les plus courtes (les étoupes), seront utilisées pour les sacs postaux, les tissus plus grossiers, la corderie et même le papier à cigarette. La graine sera principalement réservée pour la semence, mais peut fournir de l’huile pour la peinture et des tourteaux pour l’alimentation du bétail ; la partie ligneuse (anas) broyée servira à la fabrication de panneaux d’agglomérés. Les poussières seront transformées en compost.

La culture du lin

Semé en rangs serrés entre le 15 mars et le 15 avril,  il fleurit en juin pendant quelques jours, transformant, le matin, la campagne cauchoise en une mosaïque de parcelles bleues et parfois blanches. La fleur devient « capsule », renfermant les graines.
En juillet, 100 jours après le semis, le lin atteint une hauteur comprise entre 80 cm et 1 m. Il est arraché et déposé au sol de façon régulière. Cet alignement se nomme « andain ».
Commence alors le « rouissage » sur le champ : il dure de 3 à 8 semaines selon les conditions météorologiques. Les andains sont retournés régulièrement afin que l’action de micro-organismes (champignons et bactéries), grâce au soleil et à l’humidité, sépare les fibres textiles de la partie ligneuse de la tige appelée « anas ».
Début septembre le lin est ramassé et emmené à l’usine de teillage de Saint Pierre le Viger (l’une des plus importantes d’Europe) où la fibre textile (16 % du lin roui), partie noble, sera récupérée. Mais la transformation du lin teillé (filature, tissage) se fait à l’étranger, principalement en Chine.

Les bienfaits du lin

En langage des fleurs, lin signifie « bienfaiteur ». Ecologique, sa culture utilise très peu d’engrais chimiques et de pesticides. Fibre naturelle solide, elle offre un tissu anallergique et anti-stress… dormir dans des draps en lin favorise un sommeil rapide, profond et plus réparateur ! Les graines de lin contiennent des Omega 3 qui protègent des maladies cardio-vasculaires. Pressées, elles fournissent une huile utilisée dans le savon, le shampooing, les cosmétiques.

Incontournables :

Carrefour du Lin - Doudeville

Carrefour du Lin – Doudeville

Le Carrefour du Lin à Doudeville

Un documentaire vous présente la culture du lin et ses utilisations. Une vingtaine de vitrines proposent des articles en lin ou sur le thème du lin. Vous y trouverez également toutes les informations concernant les lieux de visites et les animations consacrées au lin. Ouvert de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 :

En Juillet et Août : du lundi au samedi
En Avril, Mai, Juin, Septembre et vacances scolaires : du mardi au samedi
Du 1er Octobre au 31 Mars pendant les vacances scolaires : du mardi au samedi
En savoir plus

 

Et n’hésitez pas à ramener chez vous quelques graines de lin pour les faire pousser et profiter de toutes les étapes de la croissance de cette plante étonnante.

Culture du lin

Amfreville les Champs : Ecomusée « Pays de Caux – Tradition du lin » : Dans une écurie restaurée, venez découvrir la culture locale, le lin. Antoine, agriculteur et linier, a conçu cette exposition en dévoilant toutes les facettes de cette plante dont on tire de multiples usages (alimentaire, textile, industriel…) Outils anciens et vidéos viennent compléter ses commentaires. En savoir plus

Saint Pierre le Viger : Terre de lin : Cette coopérative linière est la plus importante de France. Venez découvrir le teillage du lin avec au fil des étapes la  transformation de la plante au ruban (fibres de lin peignées). En savoir plus

BrochuresBrochures PhotosPhotos VideosVideos PressePresse
Pays du Plateau de Caux Maritime