Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Nos paysages » Surprenante Côte d’Albâtre

Surprenante côte d’Albâtre

D’une hauteur avoisinant souvent une centaine de mètres, les falaises constituent une transition brutale entre la mer et la terre. Dans les stations « nichées » au creux des falaises, de belles villas ont été construites à la fin du XIXème, avec la mode des bains de mer, à proximité des étroites maisons de pêcheurs.

Accès insolites à la mer par la falaise

Echelle de Saint Martin
A Saint Martin aux Buneaux, une échelle permet d’atteindre la plage. Autrefois accès privilégié des contrebandiers, c’est aujourd’hui un endroit préservé et tranquille. En savoir plus

Escalier de Sotteville sur Mer
Ce village, perché à 60 mètres sur la falaise, dispose d’un escalier de 231 marches pour accéder à la mer, il servait également autrefois à remonter du galet avec des wagonnets. En savoir plus

Plage grandeur nature : Saint Aubin sur Mer

A l’embouchure du Dun, profitez, à marée basse de la plus grande plage de sable de la Côte d’Albâtre. Les pêcheurs animent le front de mer avec la mise à l’eau ou le retour des « doris » (bateaux de pêche traditionnels). Les planches à voile y assurent le spectacle quand le vent souffle. A l’ouest de cette baie, l’accès par la « valleuse de Saussemare » est devenu le rendez vous des Kite Surf.

Paysages vivants façonnés par le temps

Tout le long de la Côte d’Albâtre, l’érosion des falaises est très active en raison des eaux de ruissellement et d’infiltration, de l’alternance du gel et du dégel qui fissure la craie, des vagues à marée haute qui usent le pied de la falaise, du choc des galets projetés lors des tempêtes. Ces facteurs entraînent un recul de la falaise de 60 à 90 cm en moyenne par an lors d’éboulements plus ou moins importants.  Si la craie est rapidement désagrégée, le silex, roulé et concassé par la houle deviendra galet.

Précieux galet

Composé de silice très pure, le galet cauchois avait une excellente réputation.
Aussi, au début du XXème siècle, son industrie employait-elle une main-d’œuvre nombreuse (ramassage, tri, mise en sac, exportation par bateaux).
Depuis longtemps taillé pour la construction, il était également prélevé pour être broyé et servir dans la confection des porcelaines, de produits cosmétiques, du « papier de verre », dans la composition de peintures résistantes destinées au marquage au sol des routes…
En 1974, l’appauvrissement trop important du stock de galets, entraîna l’arrêt du ramassage. Seule une entreprise en baie de Somme, autorisée à l’exploiter, exporte dans le monde entier le galet produit par la Côte d’Albâtre.
Aujourd’hui, il joue un rôle important dans la protection de la côte en constituant un rempart naturel contre l’attaque directe des vagues en pied de falaise.
Devant les stations, des épis ont été construits pour le retenir et protéger les fronts de mer de l’assaut des vagues en période de tempête.

Stations balnéaires à découvrir

Les Petites Dalles
De magnifiques villas fin XIXème font le charme de cette pittoresque station nichée au creux des falaises. De la plage, vous pourrez admirer les falaises des Grandes Dalles.

Veulettes sur Mer
La plus longue digue promenade de la Côte d’Albâtre (1,5 km)  protège ses habitations des intrusions de la mer lors des tempêtes. Le cours de la Veulettes a été canalisé et modifié pour passer sous la colline et se jeter dans la vallée voisine de la Durdent.
A découvrir : Un parcours piétonnier jalonné de panneaux d’information vous permet d’admirer la baie et de longer le nouveau cours de la  Veulettes  jusqu’à la Durdent.

Saint Valery en Caux
Le port s’enfonce au cœur de la ville fleurie 4 fleurs qui vit au rythme des marées. Découvrez le patrimoine du quartier Saint Léger épargné par les bombardements du 11 juin 1940.
A découvrir : La Maison Henri IV : Expositions permanentes (histoire locale, mobilier, peinture,…) et temporaires. Accès libre au Mémorial des évènements de juin 1940 qui détruisirent la ville à 80 %. En savoir plus

Veules les Roses
L’un des plus beaux villages de Normandie !
A découvrir : Circuit du plus petit fleuve de France : Un parcours pédestre d’environ 1h30, jalonné de panneaux d’information vous présente le patrimoine de la station.
Au fil des 1 149 mètres, écoutez chanter l’eau dans les roues des moulins ; promenez-vous dans les sentes qui bordent la Veules ;  découvrez la culture du cresson aux sources. En savoir plus

BrochuresBrochures PhotosPhotos VideosVideos PressePresse
Pays du Plateau de Caux Maritime