Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Patrimoine et culture » Edifices religieux

Édifices religieux

Au fil de vos promenades, dans les villages et les hameaux, vous rencontrerez de remarquables églises, parfois des chapelles et de très nombreux calvaires. En entrant dans ces édifices, vous découvrirez une multitude de détails qui font le charme et la spécificité des églises de nos campagnes. Il faut lever les yeux pour admirer les charpentes en forme de coque de bateau réalisées par les charpentiers des ports voisins.

Eglises, chapelles et calvaires en grès

Détruites pendant la guerre de Cent Ans, églises et chapelles ont généralement été reconstruites au XVIème  en grès. Sur le mur ou au cœur du cimetière pour commémorer les morts, à la croisée de chemins pour indiquer la route ou rappeler un événement (fait de guerre,…), les calvaires étaient parfois sculptés. Cela demandait aux artisans un important savoir-faire car quelques heures après sa sortie de terre, le grès était trop dur pour être travaillé.
A la Révolution, un décret imposa la destruction de tous les signes rappelant « l’esclavage et la tyrannie » (armoiries, inscriptions funéraires, écussons, croix,..). Ainsi, beaucoup virent leurs sculptures effacées ou furent détruits.

Saint Cauchois

Eglises et chapelles abritent de remarquables statues polychromes de Saints vénérés en Pays de Caux. Chacun a son histoire et guérit des maux. Pour la réussite (examen ou guérison), on va prier Saint Cottolengo, invoquer Saint Gilles contre la peur, Sainte Appoline contre les maux de dents, Saint Onuphre contre les rhumatismes,…
Ils ont donné lieu à d’importants pèlerinages comme celui de Saint Siméon à la chapelle de Barville contre les maladies de peau, qui perdure.

Eglises ouvertes

Certaines églises sont ouvertes tous les jours (hors cérémonies religieuses). Vous y trouverez souvent des explications sur l’histoire et le mobilier qu’elles abritent (retables, fonds baptismaux, statues, vitraux) : Blosseville sur Mer, Le Bourg Dun, Doudeville, Hautot l’Auvray, Veules les Roses, Veulettes sur Mer, Vittefleur,…

Originales

Saint Pierre le Viger – Eglise Saint Joseph-Benoît Cottolengo

Totalement détruite lors d’un bombardement, une nouvelle église a été construite en 1954, selon le principe des dalles béton qui furent largement utilisées dans les bâtiments agricoles.

Yvetot – Eglise Saint Pierre

Etonnante par sa forme ronde et sa couleur rose, elle abrite un vitrail de 1 046 m² réalisé par Max Ingrand en 1956. En savoir plus

Chapelles

La Chapelle Sainte Marguerite à la Gaillarde est l’un des plus vieux monuments du Pays de Caux.
Certaines chapelles abritent ponctuellement des expositions (Saint Riquier à Héricourt en Caux, Baudribosc à Berville en Caux, les Autels à Hautot l’Auvray, Flainville au Bourg Dun…).

Allouville Bellefosse – Les chapelles du chêne

Rendu célèbre par le film de 1972 « Le Chêne d’Allouville » avec Jean Lefebvre, cet arbre remarquable de quelque 1200 ans, mesurant une quinzaine de mètres de hauteur pour seize mètres de circonférence se dresse au cœur du village. En 1696, le curé de la paroisse a installé à l’intérieur du chêne deux chapelles, l’une est dédiée à Notre Dame de la Paix et l’autre est appelée « Chambre de l’Ermite ». Un escalier en bois permet d’y accéder. En savoir plus

Surprenant ! Criquetot sur Ouville – Lourdes en Normandie

En 1894, au retour d’un pèlerinage à Lourdes, l’abbé Lamotte, curé du village, entreprit de doter sa paroisse d’une réplique de la grotte de Lourdes. Réalisée dans une ancienne carrière, près de l’église, par les paroissiens qui fournirent également les matériaux, cette grotte dédiée à la vierge accueille de nombreux curieux et fidèles en septembre lors du pèlerinage. En savoir plus

BrochuresBrochures PhotosPhotos VideosVideos PressePresse
Pays du Plateau de Caux Maritime